Les écrins en Keen Durand


Guillaume a rédigé cet article le 26/09/2014

Keen continue à développer son haut de gamme dans le secteur la chaussure de randonnée pour la moyenne montagne. Au premier coup d’oeil, la Durand apparaît massive avec le profil d’une botte de snowboard, courte et large. Cela lui donne un aspect rassurant, mais l’on se demande si notre pied va rentrer en longueur. Une fois chaussée, plus d’inquiétude. D’un aspect général, cette chaussure fabriquée aux US, Oregon, (bien indiqué sur le passant central des lacets) parait de très bonne facture tant par le choix et la qualité des matériaux que par l’assemblage des différents éléments.

J’ai pu tester ces chaussures dans deux massifs. La première sensation quand on les enfile, c’est le confort, la douceur. « Des chaussons ». Après une période d’adaptation et d’assouplissement du cuir, ce sentiment de confort perdure et en fait une chaussure très agréable à porter. Le serrage des lacets est régulier tout le long du pied et permet un maintient continue. Attention toutefois dans les premières descentes. Il est toujours conseiller de resserrer les lacets, mais au début, il est difficile de dissocier le serrage du coup de pied avec celui de la cheville. Le pied à tendance à glisser vers l’avant de la chaussure. Le cuir est encore rigide. Après quelques sorties, la chaussure s’assouplie et le serrage est beaucoup plus facile à contrôler. Il faut être patient, ensuite mon pied ne s’est plus trouvé en buttée. Les passants des lacets sont en cuir pour la partie basse et en aluminium dans la partie haute avec pour deux d’entre eux une partie mobile.

Du coté de l’accroche. La semelle en duo-caoutchouc est assemblée sans colle par un système d’attache directe. Cette semelle à la fois souple et résistante permet une accroche très performante quelque soit le terrain. La dalle humide, le terrain boueux ou la gravette ne la mettent pas en échec. Le pare pierre est bien positionné et proportionné.

Cette chaussure est faite pour marcher longtemps dans des terrains variés et exigeants. Le confort et l’amorti sont-ils à la hauteur pour répondre à cette demande ? L‘assise plantaire métatomique permet au pied de bien se positionner dans le chaussant et garanti un confort même sur 8h de marche. Pour compléter le confort et l’amorti Keen à intégrer une semelle intercalaire en PU qui absorbe efficacement les chocs tout en gardant le dynamisme. Le petit plus se trouve dans le coussin en PU intégré au niveau du talon. On peut l’apercevoir en retirant la semelle amovible. Attention certains peuvent ressentir sa présence au bout de quelques heures de marche.

D’un point de vue technique voire technologique Keen a développé une membrane respirante et imperméable très efficace la KEEN.DRY. Les pieds restent bien au sec malgré la transpiration. Lors de traversée de prairies mouillées par la rosée ou de flaque d’eau, l’eau ne pénètre pas à l’intérieur et le confort reste le même.

Bilan :

La Durand est une très bonne chaussure de marche bien développée pour la moyenne montagne dans des terrains variés et exigeants. On peut partir confiant sur des longues distances. Comme toutes les chaussures, Il faut « casser la chaussure » sur 2-3 sorties pour qu’elle s’adapte complètement à son pied.

Sur son site, Keen conseil de prendre ½ pointure de plus. Je confirme cette précision.

Pour acheter les Keen Durand : Amazon
Crédit Photo : Benoit Lamouche


Tweet J'aime +1


Article classé dans : ,

Adidas Stealth

Mélangez le savoir-faire de Charles Cole, le fondateur de Five Ten et Adidas l’un des meilleurs spécialistes de la chaussure de sport dans le monde et vous obtiendrez les nouvelles chaussures Adidas équipées du grip Stealth, un des grips les plus efficaces pour aller grimper. Terrex Scope GTX Chaussure d’approche dont la membrane GTX (Gore-Tex) […]